4 janvier 2021 Par romain 0

Pourquoi manger des racines, les bienfaits

Vous êtes souvent stressé ? Vous êtes confronté à une grave maladie ? Pourtant, vos traitements n’ont pas encore apporté leurs fruits ? Saviez-vous que la partie souterraine de la phyto est un monde très précieux ? Depuis très longtemps, nos anciens se servaient des racines pour prévenir, voire guérir plusieurs maladies. Il y a donc autant de bonnes raisons pour manger les racines. Suivez le guide !

Combattre tout type de stress en mangeant les racines

Considérées comme des reines d’adaptation, les racines protègent les plantes contre l’attaque du stress climatique, hydrique et nutritionnel. C’est pourquoi on les rencontre en grand nombre dans les plantes médicinales dites adaptogènes. De ce fait, elles permettent de rééquilibrer les domaines aussi différents que la forme physique, le stress ou le moral.

C’est ainsi évident de les retrouver en grande quantité dans les préparations de la médecine traditionnelle, notamment en Chine. Citons par exemple le ginseng asiatique. Reconnue pour être tonifiante, cette racine permet d’équilibrer nos différents systèmes en cas de stress environnementaux et émotionnels.

Retour aux racines pour prévenir plusieurs maladies

À part le fait de décorer l’assiette, les racines procurent également à notre organisme, une multitude d’effets bénéfiques forts satisfaisants. En effet, elles présentent une très bonne qualité nutritionnelle. Elles contiennent des nutriments essentiels pour garantir notre bien-être.

D’abord, les racines sont particulièrement riches en vitamine A et en vitamine C. Aussi, elles contiennent du potassium, du magnésium et des fibres alimentaires. Tout cela permet de réduire les risques de maladies cancéreuses, cardiovasculaires, inflammatoires, le diabète voire l’obésité.

Entretenir son système digestif avec des légumes racines

Les légumes racines sont excellents pour solliciter notre digestion. Parmi eux, il y a les légumes de conservation. En effet, ces derniers ont pu garder en santé de nombreuses générations. Parmi eux, citons par exemple la carotte. Étant riche en antioxydant bêta-carotène sa consommation permet d’améliorer la vue et la croissance des os en particulier.

Il y a également la betterave. Contenant un taux élevé de nitrate, elle permet d’améliorer la pression artérielle, de booster le flux sanguin voire élever le taux d’oxygène dans nos organes. Enfin, il y a le panais. Il s’agit d’une sorte de carotte blanche. Contenant une grande quantité de folate et de vitamine B, ce légume racine permet de prévenir les anomalies du tube neural. Des recherches ont même montré que sa consommation convient aux femmes souhaitant avoir un enfant, enceintes ou allaitantes.

Booster son système immunitaire avec les racines

Pour bien affronter l’hiver, les propriétés immunostimulantes, antivirales ou antibactériennes de nombreuses racines sont très souhaitées. Au moment où les plantes se reposent, leurs racines sont effectivement bien alimentées de principes actifs et de métabolites secondaires. Ces derniers sont emmagasinés en réserve. En tant qu’adaptogènes, les racines augmenteront considérablement le nombre des lymphocytes, des macrophages ou des remparts. Cela permet donc d’agir contre tout type de virus et de bactérie.

Les racines se déclinent sous bien des formes. Elles peuvent alors être utilisées en infusion, séchée, fraîche, en poudre, en teinture ou en extrait fluide. Citons par exemple l’échinacée, l’emblématique du soutien immunitaire. La racine de cette plante a effectivement été très appréciée aux États-Unis depuis le XIXe Siècle. Elle est pincipalement riche en polysaccharides et en glycoprotéines immunostimulantes.