• person Romain
  • date_range 29/11/2021
  • free_breakfast 8 min(s)

Guide complet des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires peuvent être définis comme des sources concentrées de nutriments dont le but est de pallier les carences du régime alimentaire régulier d’une personne. Ils peuvent être présentés sous la forme de vitamines, de sels minéraux ou de substances à but nutritionnel ou physiologique. Les compléments alimentaires ne se substituent pas à une alimentation équilibrée et variée, leur utilisation est souvent spécifique à certaines pathologies ou situations. Ils présentent quelques inconvénients (risques liés au surdosage, automédication), mais possèdent beaucoup plus d’avantages.

Généralité sur les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires ou suppléments nutritionnels peuvent se présenter sous de nombreuses formes. On en retrouve sous forme de gélules, de pastilles, de comprimés, de pilules, de solutions, d’ampoules de liquide et de sachets de poudre.

Ces produits sont aussi fabriqués avec plusieurs vitamines et sels minéraux. Il s’agit des vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B12, C, D, E et K. Les sels minéraux essentiellement présents dans les compléments alimentaires sont le cuivre, le fer, le fluor, le magnésium, l’iode, le calcium, le chlorure, le magnésium, le zinc, le potassium et le chrome.

Histoire des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont des produits très récents, mais leur histoire remonte dans le temps. Leur entrée sur le marché est liée à des troubles de santé qui ont sévi pendant les siècles passés. Il s’agit par exemple du scorbut, phénomène entraîné par une carence en vitamine C, des déformations osseuses et du rachitisme.

Les compléments alimentaires ont été développés dans un premier temps pour prévenir différents problèmes de santé. Aujourd’hui, leur utilisation s’étend à la recherche du bien-être, de la beauté, du tonus, de la forme et au retardement de la vieillesse chez plusieurs personnes. Il existe des milliers de compléments alimentaires sur le marché, on en trouve également sur tous les continents.

La législation relative aux compléments alimentaires

La publicité, la promotion et l’étiquetage des compléments alimentaires doivent respecter certaines règles spécifiques définies par l’Union européenne. À titre d’exemple, ils ne doivent pas énoncer que les produits ont des propriétés qui permettent de prévenir, de traiter ou de guérir des maladies. Il leur est aussi proscrit de suggérer que les compléments alimentaires remplacent un régime alimentaire sain et varié.

Il est également interdit d’affirmer qu’une alimentation diversifiée ne comporte pas suffisamment de vitamines et de sels minéraux pour faire la publicité des compléments alimentaires. Quant aux plantes utilisées dans la fabrication de ces produits, il est important de les faire figurer dans la liste des ingrédients lorsque la vente libre est autorisée.

Les principaux types de compléments alimentaires

Diverses catégories de compléments alimentaire sont retrouvées sur le marché. Vous pouvez les choisir en fonction de vos besoins. Il peut s’agir des compléments alimentaires pour cheveux et barbes ou des compléments à base de protéine pour la musculation et le sport.

Vous trouverez également sur le marché des compléments alimentaires pour grossir ou pour maigrir, pour lutter contre l’arthrose et des suppléments spécifiques à la grossesse. Au nombre des autres catégories de suppléments nutritionnels figurent les compléments alimentaires bio et naturels, les compléments riches en fer, en zinc et en antioxydants.

Le cas de la nutricosmétique

La nutricosmétique est une dénomination qui tient sa source de l’industrie cosmétique relative aux compléments alimentaires agissant sur la santé des cheveux et la peau. Ce terme fait également référence aux compléments alimentaires destinés à la perte de poids, au gain de masse musculaire et à la diminution de la cellulite.

Dans la liste des vitamines et sels minéraux utilisés par la nutricosmétique figure la vitamine C qui a particulièrement une grande utilité. Elle favorise non seulement le maintien d’une peau ferme et élastique, mais stimule aussi la production de collagène et des protéines, essentiels à la protection de la peau et des cheveux.

Les autres substances de grande importance sont le fer, un sel minéral qui permet de renforcer les ongles et les oméga-3 qui participent au renouvellement cellulaire. Par ailleurs, les compléments alimentaires dits de la nuticosmétique ne doivent en aucun cas se substituer à une alimentation diversifiée et équilibrée. L’efficacité de ces produits disponibles sur le marché n’est pas prouvée.

L’utilisation des compléments alimentaires

Même si un régime alimentaire équilibré est nécessaire pour que l’homme reste en bonne santé, les rythmes de vie peuvent facilement gêner cet équilibre. Dans ce cas, il peut être intéressant de recourir aux compléments alimentaires pour pallier les possibles déficits d’apports.

Les apports nutritionnels recommandés

Selon le pays et les normes en vigueur, les apports nutritionnels officiels peuvent avoir différentes appellations. Ces réglementations permettent aux utilisateurs de connaître l’âge, le sexe et la quantité de nutriments adaptés pour chaque produit. Évaluer sa consommation quotidienne et chaque nutriment essentiel est important pour soupçonner une éventuelle carence et assurer le maintien d’une bonne santé.

Toutefois, il est recommandé de se renseigner auprès de son médecin ou pharmacien avant toute prise de complément alimentaire. Vous devez aussi lire la notice et voir les possibilités de jumelage des différents types de compléments nutritionnels avant la prise.

Les situations particulières

Certaines situations particulières peuvent nécessiter la prise de compléments alimentaires pour compenser le manque de certains nutriments. Les médecins conseillent par exemple aux femmes enceintes de prendre des suppléments contenant essentiellement du fer, du calcium et de la vitamine B9. Ces différents nutriments sont importants pour le bon déroulement de la grossesse.

Les femmes qui ont des problèmes de règles abondantes peuvent être également amenées à consommer un complément de fer. C’est aussi le cas des personnes ayant un régime alimentaire particulier comme les végétariens et les végétaliens qui doivent privilégier les compléments alimentaires. Il en est de même pour les personnes très actives et fatiguées.

Les complémentaires alimentaires conseillés sont désignés par le terme AJR (apports journaliers recommandés) dans plusieurs nations européennes. En France par contre, ils sont appelés "apports nutritionnels conseillés" (ANC) et au Canada, apports nutritionnels de référence (ANREF).

Calculés pour tous les nutriments sur lesquels on détient suffisamment de renseignements, les ANREF sont répartis en quatre types de valeurs de référence. Il s’agit du besoin nutritionnel estimé (BME), de l’apport suffisant (AS), de l’apport maximal tolérable (AMT) et de l’apport nutritionnel recommandé (ANR).

L’importance des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires aussi appelés nutraceutiques sont une bonne solution pour avoir tous les nutriments essentiels dans son organisme. Dans cette optique, il s’avère judicieux de privilégier les suppléments qui regroupent le plus de nutriments possibles. Il faut donc chercher le meilleur ratio qualité/polyvalence/prix.

Les compléments alimentaires sont un sujet essentiellement technique sur lequel il vaut mieux consulter des avis d’experts. Aujourd’hui validés par la recherche scientifique, ces produits apportent beaucoup de bienfaits sur le plan nutritionnel. Ils contribuent à réduire les risques de carences alimentaires souvent développés par une alimentation moderne. Ils apportent aussi une concentration élevée de nutriments aux personnes qui en ont le plus besoin (les sportifs et les personnes actives).

Spécificités des compléments alimentaires

Les suppléments nutritionnels sont une denrée alimentaire qui complète un régime alimentaire considéré comme normal. Cette source de nutriments à effets nutritionnels peut apporter une grande diversité de micro et de macronutriments. Les compléments alimentaires ont pour objectif de répondre à un besoin nutritif qui ne peut être comblé par l’alimentation courante.

Pour les sportifs, les personnes à la recherche de santé et de bien-être, les compléments alimentaires doivent répondre à des besoins spécifiques. Il leur faut des nutraceutiques comme le collagène en poudre qui cible les troubles articulaires, la mélatonine qui sert à dormir ou les enzymes qui favorisent le confort digestif. Aujourd’hui, de nombreuses personnes optent pour les nutraceutiques pour améliorer leur bien-être quotidien.

Les compléments alimentaires à prioriser dans la consommation

Les étiquettes des compléments alimentaires affichent plusieurs composants (vitamines C, D, extraits végétaux, protéines…). Il est néanmoins important pour les consommateurs de faire simple et d’aller à l’essentiel. Pendant que certains compléments alimentaires s’adressent à un plus large public, d’autres visent la musculation par exemple.

En présence de plusieurs suppléments nutritionnels mis à votre disposition, la première question chose à faire est de s’interroger sur la pertinence des produits. De façon classique, l’un des compléments alimentaires à prioriser sont les multivitamines. Ces compléments alimentaires de base apportent un nombre important de vitamines, d’antioxydants, de minéraux et d’oligoéléments essentiels pour le bien-être de l’homme.

Ce type de supplément nutritionnel permet de réduire le risque de carences et assure la protection de l’organisme. Sans les multivitamines, l’énergie cellulaire n’existerait pas sans doute. Ensuite, le magnésium est l’autre complément alimentaire qu’il faudrait privilégier. Nutriment à haute absorption, il possède un rôle important dans le confort digestif. Il existe également l’oméga-3 qui est très recommandé pour sa qualité nutritive.

Ces acides gras purs sont obtenus par l’utilisation de technologies modernes qui permettent une distillation moléculaire unique en son genre. Ce sont des produits à la fois stables et abordables.

L’étiquette des compléments alimentaires

Pour bien utiliser les compléments alimentaires, vous devez surtout bien lire les étiquettes. Celles-ci doivent comporter plusieurs indications comme un avertissement indiquant que les produits sont à tenus hors de la portée des enfants et qu’il est déconseillé de dépasser la dose journalière indiquée.

Une mention précisant que les suppléments ne doivent pas être utilisés en remplacement d’une alimentation saine est aussi requise. En outre, la consommation journalière recommandée doit être indiquée au même titre que le pourcentage des vitamines et sels minéraux par rapport à la recommandation quotidienne indiquée.

Le nom des catégories de nutriments et substances caractérisant le produit et la quantité de vitamines et sels minéraux présents doivent être aussi indiqués. Enfin, l’étiquette doit expliquer comment le produit sera utilisé en fonction de la quantité, la fréquence et les circonstances particulières.

Les effets indésirables possibles des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires ne sont pas destinés à remplacer les apports que doit combler l’alimentation. Comme leur nom l’indique, les suppléments nutritionnels servent à compléter une alimentation. Pour leur utilisation, il est important de respecter de façon consciencieuse la posologie. Une sous-dose des compléments alimentaires ne présente aucun risque, mais une surdose peut entraîner plusieurs effets indésirables.

Les carences en alimentation

Si les recommandations alimentaires visant à manger de façon équilibrée étaient respectées de tous, chaque personne devrait consommer au quotidien l’ensemble des vitamines et minéraux dont elle a besoin. Une étude menée par l’Institut de Veille Sanitaire en France révèle que près de 80% de la population de ce pays souffrirait d’une carence en vitamine D.

De même, entre 20 et 25% de la population mondiale serait affectée par une carence en fer. Cette situation de manque est désignée par les scientifiques par le terme d’anémie ferriprive. Les différents manques notés seraient en partie liés à une alimentation très peu variée ou une nutrition pauvre en fruits et légumes.

L’inefficacité de certains compléments alimentaires

Une étude effectuée en 2006 par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Alimentaires a révélé que 20% des adultes avaient consommé au moins un complément alimentaire au cours de l’année. Par contre, il n’y a pas beaucoup de recherches et de données qui démontrent avec certitude l’efficacité de ces produits.

A l’occasion de l’International Congress on Obesity de Stockholm en 2010, certains acteurs ont présenté des résultats de leur étude sur quelques compléments alimentaires. Il a été révélé que plusieurs compléments alimentaires destinés à la minceur seraient inefficaces.

Les risques en cas de prise excessive de compléments alimentaires

Presque tous les compléments alimentaires sont fortement concentrés en vitamines et en sels minéraux. Une consommation non avisée de ces produits peut donc être dangereuse pour la santé. Plusieurs études effectuées dans ce sens ont relevé des risques de troubles cardiovasculaires et de mortalité accrue chez les personnes âgées consommant une quantité importante de compléments alimentaires.

Ces dernières peuvent aussi développer certains types de cancers comme le cancer de poumon et souffrir des problèmes osseux ou de dysfonctions des reins. Il est donc important de faire preuve de vigilance lors de la prise des compléments alimentaires. L’avis d’un professionnel de la santé est assez recommandé.

Les interactions des compléments alimentaires avec d’autres nutriments

Plusieurs compléments alimentaires peuvent interagir entre eux ou avec différents traitements médicamenteux. Ces éventuelles interactions doivent être prises en compte pour éviter les conséquences qu’elles pourraient avoir.

De façon générale, il est important d’éviter de pratiquer l’auto médication avec les compléments alimentaires. Aussi, il vaut mieux discuter de votre projet de supplémentation avec votre médecin traitant et mettre en pratique ses recommandations.

Les études sur les compléments alimentaires

Pour être en meilleure forme, avoir de beaux cheveux, voir ses défenses naturelles améliorées, les compléments alimentaires sont très utiles. Selon les données de l’étude NutriNet-Santé, 15% des hommes et 28% des femmes prennent des suppléments nutritionnels au moins trois fois par semaine en France. La consommation de ces gélules, capsules et ampoules n’est donc pas négligeable.

Les compléments alimentaires sont des denrées nutritionnelles qui ont des effets physiologiques seuls ou combinés. En dehors des nutriments, ces produits peuvent aussi contenir des plantes, des champignons, des additifs et des arômes. Le bon usage des compléments alimentaires suffit pour apporter tous les nutriments nécessaires à la santé.

Pour l’association française des diététiciens et nutritionnistes, ces produits doivent être essentiellement conseillés en cas de carence avérée. Et pour notifier le manque, on observe les symptômes, procède à une enquête alimentaire et une prise de sang.

Les résultats des scientifiques sur le sujet

Dans la pratique, très peu d’études sont réalisées chez les hommes dans des conditions réelles d’utilisation des compléments alimentaires. De la même manière, la loi n’exige pas de faire des études cliniques avant de mettre sur le marché des compléments alimentaires, sauf en cas d’utilisation d’un nouveau produit jamais autorisé.

Pour les chercheurs de l’INSERM, la vitamine B9 et l’acide folique contenus dans plusieurs suppléments nutritionnels présentent des bénéfices scientifiquement prouvés. Ils sont particulièrement utiles lorsque l’on souhaite tomber enceinte, ils permettent entre autres d’éviter les malformations en début de grossesse. En cas de carence diagnostiquée, la complémentation aide à retrouver des niveaux normaux.

Par ailleurs, le fer est aussi indiqué pour les femmes ayant des règles abondantes et la vitamine D pour les enfants en pleine croissance et les personnes ayant un risque d’ostéoporose. Par contre, les personnes ayant un cancer hormonodépandant ne doivent pas prendre des compléments alimentaires à base de phytoestrogènes.

De même, la consommation du bêtacarotène à forte dose par les fumeurs augmente l’incidence du cancer du poumon en lieu et place de provoquer un effet antioxydant. Ainsi, pour un grand nombre de compléments alimentaires, beaucoup de résultats contradictoires sont généralement observés.

Les précautions à prendre avant de consommer les compléments alimentaires

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et de l’environnement de travail recommande d’éviter des prises prolongées, répétées et multiples des compléments alimentaires au cours de l’année. Il est impératif de s’entourer des conseils d’un professionnel de santé, mais aussi de lire attentivement les étiquettes et de respecter les précautions d’emploi.

En cas d’effet indésirable, vous devez vous référer à un professionnel et contacter l’agence de sécurité sanitaire. 

Laissez un commentaire

 (avec http://)