• person Romain
  • date_range 19/12/2020
  • free_breakfast 8 min(s)

Les insectes sont-ils la nourriture du futur ?

Vous êtes parmi ceux qui apprécient les insectes ? Comment les préparez-vous ? En macarons ou encore sous forme de farine ? Quoi qu’il en soit, vous avez bien fait de les consommer. Récemment même, la FAO a démontré leur rôle dans la lutte contre la famine. De ce fait, vous pouvez vous réjouir. Cette forme de régime alimentaire représente un énorme marché potentiel. Alors, pourquoi nous mangerons tous des insectes plus tard ? Suivez le guide.

Situation actuelle de la consommation des insectes chez les humains

Chez les humains, les problèmes de la consommation des insectes comestibles sont généralement d’ordre culturel et gustatif. Pourtant depuis plusieurs années, les chercheurs européens ont fait de leur mieux pour produire des farines d’insectes intégrables dans d’autres spécialités. Par ailleurs en Chine, il n’y a aucune contrainte culturelle.

De ce fait, la production industrielle de ces farines y a déjà débuté depuis plusieurs années. Aussi, plus de deux milliards d’individus intègrent désormais les insectes comestibles dans leur régime alimentaire, notamment en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. Dans le monde occidental par exemple, on apprécie surtout de larves de scarabées chez les romains et les Grecs en apéro.

 Insectes comestibles : les protéines du futur

Selon la FAO, les humains n’auront pas tellement de choix d’ici peu. De ce fait, ils seront dans l’obligation d’avoir recours aux produits forestiers comme les insectes. D’ici 2050, nous serons effectivement 9 milliards sur terre. Pourtant, la superficie des terres agricoles recule d’une année à une autre. Il y a donc un fort besoin de trouver de nouvelles sources de protéines.

Étant effectivement protéiniques et faibles en matières grasses, les insectes pourraient constituer une solution pour réduire le problème de la faim dans l’univers. Citons par exemple la sauterelle. Selon la FAO, sa teneur en protéines est semblable à celui d’une pièce de bœuf. Aussi, un kilogramme de sauterelles entraîne très peu de besoins en eau. De plus, ils sont économes en nourriture.

Élever des insectes comestibles pour agir contre la faim dans le monde

Pour l’instant, les insectes comestibles comme les grillons et les vers de farine ne constituent probablement pas le repas le plus courant. En effet, ils représentent une véritable source de nourriture nutritive. Leur élevage est donc la meilleure option à entreprendre dès maintenant.

Pas question d’amateurisme ! Plus tard, nous ne pourrons plus nous passer de cette forme d’alimentation. L’objectif est donc de fournir le système idéal de production automatisée pour obtenir mensuellement le maximum d’insectes. Il faut préalablement déterminer toutes les conditions de production, de leur emplacement à leur récolte.

Insectes comestibles : produits écologiques incomparables

Sans doute, les insectes ont un impact écologique incomparable. Comparons par exemple celui des vers de farine avec nos sources habituelles de protéines à savoir la viande de porc, de bœuf et la chair du poulet. La comparaison tend effectivement à détailler leur impact sur le réchauffement climatique, l’énergie consommée et l’espace utilisé pour produire un kilo de protéines. Tout compte fait, les vers de farine restent les gagnants.

Actuellement, la FAO recommande l’application des insectes au bétail, notamment dans les pays en voie de développement. Ceci dit, il est préférable de consommer les nourritures à base d’insectes. D’abord, cela permettra de limiter la surpêche pour moins de protéines de poisson. Aussi, cela pourrait réduire la déforestation significativement. Enfin, manger des insectes permettra de lutter contre la destruction des milieux pour moins d’élevage et de gaz à effet de serre.

Laissez un commentaire

 (avec http://)