Tout savoir sur les insectes comestibles

Publié le : 16/12/2021 - Catégories : Cuisine , Tour du monde

Ils sont déjà deux milliards d’individus à s’adonner plus ou moins régulièrement à l’entomophagie. Ce nom ne vous dit-il pas quelque chose ? Il s’agit d’une pratique consistant pour l’homme de manger des insectes. Sa popularité est déjà très élevée en Afrique et en Asie, continents où on y recoure souvent par habitude culturelle. Depuis quelques années cependant, la pratique compte de plus en plus d’adeptes en Europe et en Amérique du nord. Cela est dû à une prise de conscience de plus en plus importante concernant sa nécessité.  Faisons un focus la concernant. 

Manger des insectes : quelles sont les raisons de s’y lancer ?

La proportion des personnes qui font de l’entomophagie par nécessité ne cesse d’augmenter dans le monde. Elles sont en effet conscientes qu’y recourir constituent un geste pour la planète ? Y recourir n’implique cependant pas un besoin de faire de concessions en ce qui concerne leurs besoins nutritifs et leurs exigences en matière de saveur.

Un geste pour la planète

Il n’est pas difficile de trouver des insectes, ces derniers étant partout et ont un système reproductif très dynamique. Ils ont, par ailleurs, l’avantage de n’avoir qu’un impact très réduit sur l’environnement durant tout leur cycle de vie. De plus, pour leur élevage, il est possible de réutiliser les déchets organiques, comme les déchets alimentaires.

Les insectes mangent également peu d’aliments tout en consommant peau d’eau et en prenant moins d’espace au sol par rapport à l’élevage classique de bétail. Il n’est pas ainsi étonnant de savoir que la production de leur élevage en gaz à effet de serre est 10 à 100 fois moins importante que celle de l’élevage de porcs. Se lancer dans l’otomophogie permet ainsi de contribuer à la préservation de la planète, comme le fait de donner des cadeaux écologiques à un proche.

Un excellent apport en nutriments

Si l’achat des insectes comestibles a connu un boom ces dernières années, leur ap

port nutritif n’y est pas étranger. Ces produits alimentaires d’un autre type permettent en effet de faire le plein de protéines, de matières grasses, d’acides gras et de minéraux de qualité. Leurs protéines sont même jugées par les scientifiques bien meilleures que les protéines végétales. Raison pour laquelle, on en recommande de plus en plus pour la prise en charge des enfants sous-alimentés.

Plaisir pour les papilles

Pour profiter de tous les nutriments que contiennent les insectes comestibles, vous n’aurez pas à vous faire souffrir gustativement. En effet, la première expérience suffit pour constater l’intensité et la variété des saveurs de ces aliments d’un autre type. Si certains ont un goût qui n’est pas sans rappeler celui du bacon, d’autres font directement penser aux amendes. A noter, par ailleurs, qu’en vous laissant tenter par l’entomophagie, vous vous donnerez la possibilité de choisir entre de différentes textures.  

Où acheter des insectes comestibles ?

Le lieu physique auquel on pense le premier quand il s’agit d’acheter des insectes 

comestibles est le restaurant bio. Conscient de l’impact très réduit sur la planète de leur élevage, ce dernier en propose sous toutes les formes et à toutes les sauces. Il se pourrait cependant qu’il n’y en a pas dans votre localité. Dans ce cas, vous pourrez passer par les animaleries, les jardineries et les magasins  bios. Ces derniers sont de plus en plus nombreux à en proposer aussi bien pour la consommation animale que pour la consommation humaine. Dans les rayons des aliments bio des supermarchés, par contre, la possibilité d’en trouver est plus réduite.

En entendant question « où acheter des insectes comestibles ? », il est difficile de ne pas penser aux boutiques en lignes promouvant les aliments bio. Vous en trouverez, par exemple, ici. Il existe également des sites qui ont décidé de se consacrer à la vente d’insectes comestibles. Leur nombre est tout de même plus réduit. Enfin, pour trouver des insectes comestibles, vous pourrez aussi passer par les marketplace de renom auprès desquels vous pourrez profiter d’un prix aussi abordable que sur les sites de produits bio. C’est le cas notamment d’Amazon et de Cdiscount.

Comment faire un élevage d’insectes comestibles ?

Vous n’êtes pas toujours obligé de passer par des restaurants et boutiques bio ou pa

r les vendeurs en ligne pour  vous procurer d’insectes comestibles. Vous pourrez en effet élever pour répondre à vos besoins alimentaires en la matière. Voici quelques règles auxquelles vous devrez vous soumettre pour cela.

Choisir les bons insectes

Après que vous ayez obtenu toutes les informations relatives à l’élevage des insectes comestibles en France via l’OPIE, vous pourrez prendre des décisions en ce qui concerne les insectes à privilégier. Car il s’agit d’un domaine auquel vous allez vous lancer pour la première fois, optez pour les insectes plus faciles à élever. C’est le cas notamment du grillon et des criquettes, des insectes qui requièrent très peu d’investissements. Après des expériences plus concluantes, vous pourrez essayer avec d’autres familles.

Opter pour un environnement convenable et une technique d’élevage adapté

Le mode de vie n’est pas le même d’un insecte à un autre. Cela implique la nécessité d’avoir une bonne capacité d’adaptation à chaque famille d’insecte. Faites ainsi en sortes que l’habitant alloué à chaque espèce

 lui convient réellement et lui offre un environnement adapté à ses habitudes. Vous n’aurez notamment pas à mettre, par exemple, le grillon, qui est cannibale, dans le même vivarium que les insectes qui se nourrissent surtout de fruits et légumes.

Ne négligez pas l’entretien

Il est également important de procéder régulièrement à l’entretien de l’habitat de vos insectes. Cela consiste notamment au nettoyage hebdomadaire du vivarium. Profitez de l’occasion pour vous débarrasser des animaux qui ont éventuellement trouvé la mort. Ces opérations sont notamment importantes pour vous assurer du bien être de vos insectes et de leur qualité en tant que sources protéiniques, au même titre que les gélules de spiruline.

 

Quels insectes sont comestibles ?

Etes-vous d’accord sur le principe de manger des insectes ? Sachez que ce ne sont pas toutes les espèces qui sont comestibles. Pour vous éviter un choix regrettable donc, nous allons vous faire liste des familles d’insectes qui sont les plus recommandées à la consommation.

Les coléoptères

Quoi de plus évident que de savoir que c’est la famille la mieux représentées (40%) d’insectes dans le monde qui compte le plus de membres consommables.  Parmi ces derniers, il y a notamment le scarabée, qui tient sa popularité de son goût qui n’est pas sans rappeler celui des crevettes. Son plus grand concurrent de la même famille est le hanneton, rendu populaire par son goût croustillant et fondant. Il est suivi du charançon du palmier, consommé depuis longtemps en Afrique, en Asie et en Amérique latine grâce à sa forte teneur en matières grasses utiles pour l’organisme. Sur le vieux continent, et spécifiquement aux Pays-Bas, les larves de ténébrion constituent le coléoptère le plus consommé.

Les chenilles de papillon

Les papillons ne sont recommandés à la consommation qu’à leur stade larvaire. Et ce ne sont pa

s les choix en la matière qui manquent, avec, entre autres :

-          La chenille mopane, qui est largement consommé sur le continent africain, et même en dehors.

-          Les vers du maguey, qui disposent une très grande popularité en Amérique latine, spécifiquement au Mexique où on les préfère frits ou épices, et épicés dans tous les cas.

-          La chenille du bambou, qui tient sa popularité sur le continent asiatique de son goût mixant celui du maïs et celui du fro

mage.

 

Les hyménoptères

Les fourmis constituent le membre le plus connu de cette famille et ils comptent pas mal de membres stars de la gastronomie. C’est le cas des fourmis tisserands que les asiatiques n’hésitent pas à en manger en salade ou associés avec du chocolat. Leur goût acidulé et épicé constitue leur plus grand argument. Il y a également les fourmis coupeuses de feuilles, qui disposent d’une grande popularité en Amérique du sud. En Thaïlande, ce sont surtout les œufs de fourmis proposés en boîte de conserve qui comptent un plus grand nombre d’adeptes.

Pour ce qui est des autres espèces, les guêpes comptent pas mal de races très appréciées en cuisine. C’est le cas notamment des larves guêpes jaunes hebo, dont rafollent les Japonais surtout  durant un festival annuel à leur honneur. Les abeilles, de leur côté, sont également comestibles, mais ce sont surtout leur couvain qui intéresse les consommateurs du fait de leur richesse en minéraux essentiels, en vitamines B, en acides aminés et en énergie.

Les orthoptères

L’Afrique est le continent qui compte le plus grand nombre de criquets comestibles. Parmi les races qu’on y trouve en effet, il y le criquet migrateur, le criquet nomade, le criquet pèlerin et le criquet brun. Les locaux préfèrent notamment en cuisiner en brochette.

Les sauterelles ne manquent également pas de membres comestibles, avec un nombre actuellement estimé à 80. Un voyage dans le Sahel permet, par exemple, d’en trouver facilement sur les étales des marchés ou des bords de route. C’est cependant d’Amérique latine que provient cependant la race comestible la plus populaire, la chapuline. On en consomme notamment grillée dans de l’huile et de l’ail, avec un peu de citron et de sel. Les Asiatiques, de leur côté, préfèrent surtout le grillon et sa saveur rappelant celles de la noisette et de l’amande.

Combien d’espèces d’insectes sont comestibles ?

Pour répondre à cette question, il est important de se référer aux documentations de la FAO. Selon cette organisation, il y a plus de 1900 espèces sur la planète. La plupart se trouvent en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Il est ainsi évident que ce sont dans ces continents qu’il y a le plus grand nombre d’adeptes de l’entomophagie. Mais pourquoi recourent-ils à cette pratique ? La pauvreté n’en est pas la seule explication. Elle n’est même pas valable dans certaines régions asiatiques au sein desquelles la viande est bien moins chère que le grillon. C’est le cas notamment de l’Indochine. Et si on doit surtout soutenir ces gens dans cette autre manière de lutter pour la préservation de la planète au lieu d’émettre ce genre de préjugés ?

Partager ce contenu

Laissez un commentaire

 (avec http://)

expand_less